Réélection d’Emmanuel Macron : bilan des actions en santé numérique et principaux chantiers à venir

15 juin 2022
15 juin 2022 Paul Chevallier

Déploiement d’une feuille de route sur le numérique en santé, avec notamment la création récente de Mon Espace Santé ; mise en place du Ségur de la santé avec un volet spécifique consacré au numérique (2 Mds) ; création du Health Data Hub ; lancement de plusieurs stratégies nationales pour accélérer le déploiement du numérique en santé et renforcer les investissements dédiés… Au cours du premier quinquennat d’Emmanuel Macron (2017-2022), plusieurs chantiers ont été menés par le Gouvernement dans le domaine de la santé numérique, essentiellement portés par la Délégation ministérielle au numérique en santé (fondée en 2019). Un effort inédit boosté par la crise Covid-19, durant laquelle le recours à la téléconsultation a connu un essor sans précédent.Alors qu’Emmanuel Macron vient d’être réélu pour un second mandat, Health & Tech Intelligence fait le point sur les principales actions lancées par le Gouvernement durant la période 2017-2022, avec un état des lieux de 15 sujets clés (actions réalisées et prochaines étapes) : • Ma Santé 2022 : feuille de route du numérique en santé ;• FOCUS – Mon Espace Santé ;• FOCUS – Dossier Médical Partagé ;• Ségur de la santé : volet numérique ;• stratégie « Innovation Santé 2030 » ;• stratégie d’accélération du numérique en santé ;• stratégie IA ;• stratégie nationale de cybersécurité : la santé parmi les secteurs prioritaires ;• télémédecine et prise en charge ;• service d’accès aux soins (SAS) ;• Health Data Hub ;• numérisation des Ehpad et programme ESMS numérique ;• programme e-Parcours ;• expérimentations « article 51 » ;• communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Dans un second temps, H&TI présente les principaux chantiers sur la santé prévus dans le cadre du nouveau quinquennat (2022-2027), annoncés par Emmanuel Macron lors de sa campagne. Le Président s’est notamment engagé à poursuivre le déploiement de l’accompagnement « personnalisé et connecté » des patients touchés par une maladie chronique et à construire un « nouveau pacte » entre l’hôpital et la médecine de ville, « dont l’activité doit être mieux rémunérée » : il propose entre autres un développement de l' »hôpital hors les murs » (exemple : médecins exerçant en ville mais salariés de l’hôpital).