3 décembre 2021 Paul Chevallier

La solution canadienne InVisionOS, qui allie construction en 3D des scanners et réalité virtuelle (RV) pour permettre aux chirurgiens de mieux préparer leurs interventions, a reçu une autorisation de la FDA pour sa commercialisation sur le marché américain, annonce son fabricant, PrecisionOS, dans un communiqué publié le 30 novembre 2021.InVisionOS construit en 3D sur écran le scanner d’un patient en quelques secondes. Ensuite, le chirurgien peut visualiser, manipuler et isoler les zones anatomiques avec le masque de RV Oculus Quest 2, avant d’effectuer la procédure chirurgicale. Cette solution de formation en réalité virtuelle, « dont le développement a pris 4 ans », permet aux praticiens de « visualiser les besoins spécifiques des patients » et de « mieux planifier la chirurgie », explique le Dr Danny Goel, co-fondateur et CEO de PrecisionOS. Un outil d’autant plus intéressant lorsque l’intervention s’avère poussée et délicate. Health & Tech Intelligence observe depuis ces dernières années un développement de la réalité virtuelle dans le domaine de la santé au niveau international mais aussi en France (Simango, Deepsen, Medusims, Avatar Medical, HypnoVR, C2Care, KineQuantum, SimforHealth, Covirtua Healthcare…). Un essor révélateur de l’avènement du metaverse, un terme de plus en plus utilisé pour décrire une future version d’internet où des espaces virtuels partagés seraient accessibles par interaction 3D (H&TI reviendra prochainement sur les applications du metaverse dans le domaine de la santé dans un article de fond).