Filière IA & Cancers: un dialogue inédit engagé avec la HAS avec des livrables dès 2023 (M. Fiorini)

30 novembre 2022
Posted in HTI
30 novembre 2022

« Transformer la donnée en innovation tangible pour les patients » : c’est la mission centrale du projet de « Filière Intelligence artificielle et Cancers », souligne son directeur général Marco Fiorini dans le cadre d’un entretien accordé à Health & Tech Intelligence. Marco Fiorini dirige depuis quelques mois le projet « Filière IA & Cancers », association à but non lucratif officiellement créée en août 2021. Un partenariat public / privé inédit aux objectifs ambitieux : •« fédérer les membres fondateurs publics et privés au sein d’une initiative nationale qui peut profiter à l’ensemble de l’écosystème d’innovation en oncologie » ;• « associer des données issues des projets des industriels aux données produites par des organismes publics en oncologie » ;• « déployer et valider des technologies susceptibles d’étendre et de faciliter des projets de réutilisation des données en cancérologie » ;• « encourager les industriels à produire des données en oncologie et favoriser leur utilisation au sein de la plateforme de données en cancérologie de l’INCa et de la plateforme de données en santé du Heath Data Hub » ;• « développer et promouvoir la recherche dans le domaine du cancer et encourager le travail des chercheurs et cliniciens autour des données en oncologie ».
Des projets pour valoriser les données nationales
📌 Synthèse des éléments clés de l’échange avec Marco Fiorini :• un budget global de 17 millions d’euros pour 5 ans ;• gouvernance : les membres du Comité des parties prenantes (recherche publique, médecins, patients…) et du Comité de membres partenaires (industriels, acteurs privés) seront dévoilés prochainement ;• 7 projets pilotes lancés :- l’objectif est d’en mener une cinquantaine en 5 ans, un vrai défi puisque la Filière IA & Cancers doit faire face « à des lenteurs d’un écosystème encore jeune » ;- l’ambition est en particulier de cibler et d’adresser des ruptures des parcours de santé en oncologie (comprenant les phases de prévention, diagnostic, traitement et suivi) . Cette thématique est héritée du Contrat stratégique de filière ;• l’équipe projet de la Filière IA & Cancers prévoit notamment de travailler des datasets (jeux de données) pertinents pour les PME, biotechs et medtechs ;• « Ce qui importe ce ne sont pas les données en elles-mêmes, c’est la réponse qu’on apporte aux patients grâce aux données. À ce titre, il faut que la réponse soit apportée avant que la question ne soit périmée » ;• intégrer dès le départ l’industrie dans la réflexion autour de projets innovants est une nécessité : « l’INCa et le Health Data Hub nous aident beaucoup sur ce point parce qu’ils ont une vision constructive du dialogue avec l’industrie » ;• il est par ailleurs indispensable selon Marco Fiorini que « le Gouvernement reste fidèle à la vision optimiste et volontaire qu’avait Emmanuel Macron lors de son premier mandat. »
« Si la HAS n’avait pas été là, nous n’aurions pas été complets »
Marco Fiorini insiste notamment sur le fait que la Haute autorité de santé (HAS) a été « ouverte à un dialogue sur la durée, inédit et motivant » avec la Filière, nourri des travaux techniques issus des projets concrets menés (premiers livrables attendus dès 2023).« Le secteur national de la santé, c’est comme un corps, et la HAS en est un organe. Si elle n’avait pas été là, nous n’aurions pas été complets. On a besoin d’être collectivement efficaces pour que notre projet fonctionne. Nous sommes heureux d’avoir pu intéresser la Haute autorité de santé. »👉 Dans cet article, H&TI revient en détail sur les éléments clés de l’échange avec Marco Fiorini et de son intervention lors de la conférence « Prise en charge cancer : Quels modèles et synergies en France et en Europe ? », organisée le 18 octobre 2022 par le think tank Health & Tech et l’organisation européenne All Policies for a Healthy Europe, avec l’Institut Curie et Johnson & Johnson.

Generated by Feedzy