A l’heure où le marché de la santé connectée est en pleine croissance, de nombreuses questions se posent : réglementation, utilité médicale, usages, gestion et valorisation des données… De plus, les frontières sont de plus en plus brouillées dans le monde de la santé connectée et il devient difficile, voire aléatoire, de faire une distinction absolue entre les dispositifs, applis et objets connectés utilisés dans le domaine du bien-être, dans celui de la santé et dans celui de l’exercice de la médecine. Le débat qui s’ouvre autour de la régulation de la santé mobile impose cependant d’en définir les différentes composantes… C’est justement ce à quoi répond le nouveau Livre Blanc du CNOM publié le 3 février, qui préconise les 6 recommandations suivantes :

  1. définir le bon usage de la santé mobile au service de la relation patients-médecins ;
  1. promouvoir une régulation adaptée, graduée et européenne ;
  1. poursuivre l’évaluation scientifique ;
  1. veiller à un usage éthique des technologies de santé connectée ;
  1. développer la littératie numérique ;
  1. engager une stratégie nationale de e-santé.

Consulter le Livre Blanc « Santé connectée » du CNOM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + 5 =